Histoires et petites histoires

Mémoire de Louin

d'un village du Poitou

  • Accueil
  • LOUIN
  • Origine du nom
  • des villages / lieux-dits

Origine des noms des villages et lieux-dits

panneauchampeauChampeaux :

Le nom moderne est hérité de la forme latine Campellus, bâtie sur campus (=champ) et le diminutif -ellus. Champeaux sont « les petits champs » où se sont construites les premières maisons du hameau original.

 

 

 

panneaularondeLa Ronde :

Il est clair que le nom actuel du lieu dérive de l'adjectif latin rotondus (=rond). Ce que confirme l'appellation du village au XIVe siècle, Rotonda. Il s'agit donc d'un groupe d'habitations bâties soit sur une pièce de terre de forme ronde soit en cercle autour d'une place centrale.

 

 

 

panneaucoudrayLe Coudray :

Coudre était, en ancien français, l'équivalent de notre moderne coudrier, l'autre nom du noisetier; du latin populaire colurus, lui-même issu du latin classique corylus {=noisetier). Le bois de noisetiers a ensuite été défriché pour laisser place à des champs et à un village de cultivateurs. On sait qu'entre le XIe et le Xllle siècle, les seigneurs poussèrent les paysans à défricher forêts et terres incultes afin d'augmenter la production agricole. Les champs gagnés sur la forêt, pleins d'humus et fertilisés par,les cendres des arbres abattus et brûlés, avaient des rendements plus importants que les autres.

 

panneauripereRipère :

Le toponyme dérive du latin ripa (=rive) et indique que les premières maisons se sont construites sur les rives d'un cours d'eau. On connaît l'importance que pouvait revêtir autrefois la présence d'un point d'eau pour le choix du lieu d'édification d'un village.

 

 

panneausourchesSourches :

 

On pense que Sourches pourrait constituer l'héritage de l'ancien Sorsiacum ou villa* Sorsii.Le village se serait donc développé à partir du domaine de Sorsius, un riche propriétaire terrien de l'époque gallo-romaine. Cette théorie ne repose cependant sur aucune source documentée et pourrait s'opposer au fait que le village apparaît sous le nom de Chource dans certains documents de l'époque médiévale. 

 

panneaumartiniereLa Martinière :

Le toponyme date de la seconde période du moyen Age.

A cette époque, beaucoup de petites localités et de domaines ruraux se voient attribuer comme de baptême celui de leur fondateur ou de leur premier propriétaire, comme à l'époque gallo-romaine. Cependant, au lieu de se terminer en -acum qui donnera -ac, -é, -y ou -ay suivant les régions le nom se voit rajouter le suffixe -ière ou -erie. Celui-ci est hérité du suffixe latin -aria qui signifiait à peu prés «propriété de ».

La Martinière a donc été fondée par le sieur Martin. Le patronyme est bâti sur le nom du dieu de la guerre des Romains, Mars.

 

panneauguichardiereLa Guichardière :

La Guichardière a donc été fondée par le sieur Guichard. Ce patronyme, d'origine germanique, est bâti sur les racines wig =combat et hard =fort, dur.

 

 

panneauherpiniereL'Herpinière :

L'Herpinière a donc été fondée par le sieur Herpin.

 

 

panneaubironiereLa Bironnière :

La Bironnière a donc été fondée par le sieur Biron.

 

 

 panneauratilRATIL :

RATIL fait partie d'un groupe de fermes, construites par Monsieur VAZON d'AIRVAULT, celui qui a construit les fours à chaux dans la région. Pour les désigner, il a fait une phrase : l'ESSAI -REUSSI -RATIL -AVEC -LE TEMPS -LE CONTRETEMPS -L'INTERROGATEUR -CURIEUX ».

 

 

All for Joomla All for Webmasters