mardi 18 septembre 2018

header evolution

triangle b vRetour page "HISTOIRE"
Dimanche 10 Décembre 1939
, les 172e, 173e et 174e compagnies de travailleurs Espagnols arrivent à la gare d’Airvault, direction son cantonnement, le village de LOUIN mettant un terme à un très long voyage. Chaque compagnie est composée de 250 Travailleurs Espagnols encadrés par 10 officiers français. La 173e CTE est installé dans un bâtiment appartenant à Louise Brunet, la 174e est installée dans un moulin désaffecté au bord du Thouet, "le moulin de toutes voies".

  img019 img014  


Après leur installation les voilà à la découverte du village qui les accueille. Mais là, ils ne trouvent personne. Louin est désert, les portes et les fenêtres sont fermées. Il est évident que les louinais sont réticents pour les accueillir. A cette époque mouvementée, la peur de l’étranger était de mise. C’est au bout de quelques jours que les fenêtres s’entrouvrirent.

C’est alors que le Monsieur le curé Retaillaud intervint en leur faveur au cours de son sermon lors de la messe le dimanche suivant. S’adressant à ses fidèles, il leur fit connaître quelle était leur vraie histoire, leur personnalité, comme eux chrétiens, ils étaient leurs frères, souffrant de l’exil, loin de leur famille et de leur patrie. Mal chaussés, mal  vêtus, pour certains encore en chemise au mois de décembre, le curé demanda le don d’effets chauds et que chaque maison ouvre ses portes à au moins un espagnol. En contrepartie, ceux-ci apporteront gentillesse et aide par des petits travaux qu’ils effectueront après le travail au camp des polonais.


Louin accueilli 700 hommes et devant l’afflux de cette population, le boulanger du village fut rapidement débordé. Il demanda si un boulanger de métier faisait partie des effectifs espagnols, afin de l’aider. C’est alors que tous levèrent le doigt, flairant sûrement la bonne place. Notre boulanger obtint finalement un ouvrier très convenable, qui travailla à la boulangerie pendant tout le séjour des espagnols dans notre village.


Parmi tous ces hommes, il y avait un médecin, originaire de la province d’Aragon. Son cabinet était établi dans une grande bâtisse en mauvais état, qui lui servait également de domicile. Cet édifice énorme et disproportionné avait deux immenses pièces communicantes, l’une d’elle servait de salle d’attente l’autre de cabinet de consultation. Dans celle-ci une simple table servait de pharmacie. Une bouteille d’eau oxygénée, une d’alcool, un flacon de teinture d’iode, un paquet de coton, des bandes et des tubes d’aspirine étaient les seuls médicaments dont il disposait. A tous les malades, il prescrivait invariablement le même remède : mettre une brique chaude là où l’on avait mal, d’où son surnom « Docteur la Brique ». Un jour, alors qu’un groupe d’ouvriers espagnols étaient affairé à  décharger un camion de brique, l’u deux aperçu le docteur. Il l’appela à grands cris et le rejoignant lui dit : « Je voulais simplement vous annoncer que nous sommes en train de décharger un camion de médicaments ».


Mai 1940, les travaux de construction du camp polonais s’achèvent,  les 3 compagnies de travailleurs espagnols reçoivent l’ordre de quitter Louin pour le village de Corme-Ecluse, village de Charente Maritime afin de construire les baraquements du camp d’aviation. Un départ ne se fait pas sans une fête.

C’est ce que les espagnols vont organiser pour remercier le village de leur accueil. Il y eu d’abord un match de football international sur le terrain de LOUIN, Espagne-Pologne, et un simulacre de corrida.

img015 img016 img021 img017


Le 10 mai, avant leur départ pour la gare d’Airvault, les espagnols organisèrent, sous le commandement d’un ancien commandant militaire de l’armée républicaine espagnol, un défilé aux monuments aux morts de la guerre 14-18.

img020

9782361992859 01 02


Récit inspiré et photographies tirées du livre de Luis Bonet López ; Mémoires d'exil d'un espagnol: (Deux-Sèvres, Charente-Maritime, Gironde)
Traduit par Jacques Perruchon, Hervé Gautier, Éditeur : Le Croît Vif, 2002 - ISBN    2907967703, 9782907967709

triangle b vRetour page "HISTOIRE"